Press "Enter" to skip to content

Paris Déco Off, 9ème édition: la couleur va nous faire du bien!

En marge du salon professionnel de la décoration d’intérieur « Maison & Objet », l’évènement Paris Déco Off a ouvert ses portes le jeudi 18 janvier. De galerie en galerie, sur un parcours de découverte entre la Rive Droite et la Rive Gauche, je suis allée à la rencontre des éditeurs de tissus et de papier peint qui nous font découvrir leurs nouveautés dans leurs showrooms, d’une rive à l’autre de la Seine.

Côté Rive Droite, les éditeurs de tissu sont installés dans le célèbre quartier du Sentier, siège de grands quotidiens à une lointaine époque, le Figaro, l’Aurore, France Soir. Quartier bien connu également pour son activité du textile, devenu dans les années 1990 la Silicon Sentier. J’avoue avoir un faible pour ce quartier pour y avoir travaillé un certain nombre d’années.

Côté Rive Gauche, le quartier St Germain des prés, plus bourgeois? Non pas vraiment! Quartier des galeries d’art, des artistes, des éditeurs de tissus où les boutiques de décoration et les bistrots au charme Parisien se côtoient.

Voilà le décor est planté! Je vous fais visiter en commençant par la Rive Gauche sous une fine pluie qui donne envie de se réfugier à l’intérieur d’une boutique, ça tombe bien, j’arrive chez Alexandre Turpault, créateur de linge de maison qui présente sa nouvelle collection, un mélange d’ocre, d’or de vert et de bleu, des couleurs qui vont réveiller l’univers de notre chambre.

Au sous-sol de l’hôtel le Bel-Ami, l’éditeur Osborne & Little nous accueille autour d’un petit déjeuner, et présente une collection inspirée de l’histoire de l’art de Venise, avec des motifs très présents fleurs, formes géométriques sur des velours et voilages, le tout coordonné avec les papiers peints aux couleurs de la Riviera.

  

Direction rue Jacob à la rencontre de l’éditeur Güell Lamadrid, mon premier coup de cœur pour l’univers du créateur de la collection la «Garçonnière by Juan Avellaneda», un univers aux couleurs raffinées, dans des lignes fortes et masculines, l’attachée commerciale me souligne que Juan Avellaneda s’est inspiré de plusieurs créateurs tels qu’YSL, Salvatore Dali, Federico Garcia Lorca. L’idée me vient de créer une collection d’abat-jour plus masculine avec certains de ces tissus, que j’adore!

   

Au détour de la rue Bonaparte, j’entre chez Little Green, distributeur de peinture et papiers peints, un accueil très agréable sans savoir si je suis professionnel ou particulier. Le vendeur m’explique que leurs papiers peints racontent une histoire, par la reprise de motifs historiques, modifiés et adaptés aux intérieurs contemporains le tout en harmonie avec le nuancier de peinture Little Greene, des pots d’échantillons de toutes les nuances sont disponibles, et j’ai hâte de voir ce que cela pourrait donner chez l’un de nos clients.

 

  

  

 

Chez Samuel & Sons l’élégance les passementeries Anglaises, de la collection « Cirque » charmantes de franges et de multitudes de pompons bordés de soie brodée…

   

Près de la place Furstemberg, la nouvelle collection « Flavor paper » de l’éditeur ARTE, est le fruit d’une collaboration avec l’Américain « Flavor Paper », au total 14 dessins originaux créés par différents designers, géométrie, métal, banane, cerise, iris…

 

Jakob Schlaepfer, nous propose une collection de tissus d’ameublement et de prêt-à-porter couture, une combinaison entre l’artisanat et l’industrie, des lins colorés, des sequins, des peintures géométriques Art Déco, des ornements romantiques.

Une petite pose au café Buci avant de franchir le pont des Arts et d’arriver Rive Droite près de la place des victoires, le soleil se couche et les lumières s’allument, une autre ambiance se met en place.

Arrivée dans la petite rue Vide Gousset, c’est la fête chez Designers Guild qui est également éditeur de Christian Lacroix, dont je suis une inconditionnelle. Je suis accueillie par une coupe de champagne et une féerie de couleurs. La nouvelle collection s’inspire des impressionnistes et de la nature, avec des bleus pour « célébrer la joie du ciel d’été » et des couleurs soft pour le nouveau langage des fleurs. Chez Christian Lacroix, des oiseaux, des fleurs et des formes géométriques, sur des velours aux teintes plus foncés, vont venir contraster l’univers de Tricia Guild (la fondatrice de Designers Guild), en sommes une très belle harmonie! A noter également, les créations en céramique de Christian Lacroix inspirées du même univers, que j’ai eu le bonheur de voir aussi au salon Maison et Objet (je vous en reparlerai).

  

Rue du Mail, où est installé un grand nombre de maisons d’édition, mon repérage se poursuit chez Pierre Frey; j’ai aimé la collection ARAPAHOS inspiré des tribus indiennes du grand ouest Américain, l’ensemble dans une harmonie de couleurs, terre ocre, bleu, vert émeraude, on retrouve des formes géométriques, du jacquard, des rayures et des imprimés.

   

Il est 19h30, la journée se termine, les showrooms ferment leurs portes pour cette première journée de présentation de nouveautés. Je repars chargée de sacs de brochures, avec l’envie de faire rentrer tous ces beaux imprimés colorés dans les intérieurs de vos maisons, afin de chasser la tristesse du temps gris de l’hiver.

En savoir plus :

http://www.paris-deco-off.com/
http://www.equilibre-deco.com/creationdabatjour

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *